Retour au compte

Ceci n'est pas un énième produit pour sol

Par Leila
Publié le
Ceci n'est pas un énième produit pour sol

Rome ne s'est pas faite en un jour.

On s'est lancé le défi de concevoir un produit pour sol de performance équivalente aux produits classiques, mais avec un impact moindre à la fois sur la santé et sur l’environnement.

C'est chose faite.

Pourtant, on savait que créer un produit 100 % innovant alors qu'on est encore "petits" allait être compliqué.

Disons-le en bon français : on a galéré. Mais on l'a fait.

On vous explique dans cet article tout le processus par lequel on est passés pour créer un Anti-produit pour sol.

  

Le problème avec les produits pour sol.

On a commencé à s'intéresser au développement d'un produit pour sol après avoir reçu ce message de Sarah, un membre de la communauté :

 

On s'est rendu compte que l'offre actuelle illustrait parfaitement tout ce qu'on dénonce depuis notre création :

◾️ Le recours à des substances nocives ;

◾️Des procédés de fabrication et des usages anti-écologiques ;

◾️L’opacité des marges ;

◾️Et enfin des promesses fumeuses à destination des consommateurs, dissimulées sous des packagings et des discours marketing tapageurs.

Les nettoyants pour sol sont jusqu'à présent largement passés à côté de la vague écologique.

Les obligations légales sont malheureusement assez obscures et peu strictes, ce qui permet à beaucoup d’industriels de se reposer sur un discours marketing plutôt que sur des preuves tangibles.

Ça tombait plutôt bien. Si la marque en moins existe, c'est pour répondre à de nouvelles attentes en matière de transparence, d’efficacité et de responsabilité.

Avant de nous lancer dans la confection d'un produit pour sol révolutionnaire, on s'est énormément renseigné sur les pratiques actuelles. À l'issue de nos recherches, on a identifié sept des plus gros problèmes de l'industrie.

 

De l'eau. Beaucoup d'eau.

Les produits pour sols sont constitués à 95% d’eau.

En vendant des produits largement dilués, les industriels - et les nouvelles marques “écologiques” de l’entretien - passent à côté d’une aberration fondamentale aux antipodes de la consommation responsable, en déplaçant des quantités astronomiques d’eau empaquetées dans des plastiques recyclables certes - mais à usage unique.

 

Biodégrabiliquoi ?

Le rejet des substances chimiques après utilisation entraîne une pollution de l’air et de l’eau.

Après usage, la plupart des produits pour sol se retrouvent dans les eaux usées domestiques.

Les eaux usées sont acheminées vers les stations d’épuration, mais toutes les molécules chimiques n'y sont pas éliminées avant leur rejet dans le milieu naturel.

En effet, chaque produit toxique nécessite un traitement particulier, qui est rarement réalisé car très coûteux.

 

Du plastique à usage unique.

À date, le seul moyen de conditionner et transporter des produits liquides, c'est en utilisant des contenants en plastique.

Le problème, c'est qu'en France, seuls 67,9% des emballages des produits ménagers sont effectivement recyclés.

Pourquoi continuer à utiliser des emballages fondamentalement anti-écologiques ?! Parce que les alternatives au plastique sont plus coûteuses.

C'est un cas classique d'offre et de demande. L'une des raisons pour lesquelles les plastiques sont bons marché est qu'ils sont abondants. À contrario, un carton 100% recyclé et 100% recyclable, intégralement fabriqué en France, coûtera toujours plus cher qu'un emballage en plastique.

Une aberration à nos yeux, sachant que le carton est le format le plus écologique à utiliser :

Une tendance au surdosage

On a souvent la main lourde lorsqu’il s’agit du dosage, parce qu'on veut être sûrs d'avoir un sol bien propre.

Pourtant, un dosage à l’aveugle n'entraîne pas d'effet "plus propre que propre".

C'est plutôt le contraire.

On doit absolument éviter le surdosage pour plusieurs raisons :

◾️ C’est mauvais pour l’environnement car ça pollue davantage les milieux aquatiques.

◾️ C’est une dépense inutile et un gaspillage de produit.

◾️ Ça ne lave pas mieux. Au contraire, le surplus de produit risque d’être mal rincé. Votre sol, bien qu'en apparence nettoyé, comportera toujours du produit. Problématique lorsque l'on a des enfants en bas âge ou des animaux domestiques !

 

Des ingrédients farfelus

Dans les produits d'entretien, on retrouve des composants qui peuvent être irritants pour les vivants. D'ailleurs, 91% des produits testés dans une étude française sur les produits ménagers émettent du formaldéhyde, une substance cancérogène avérée pour l’homme.

Du fait de son risque prouvé sur l'environnement et pour la santé, le phosphate est interdit dans les cosmétiques. On est alors en droit de se demander pourquoi cette substance dangereuse n’est pas également interdite dans les produits ménagers, plus encore lorsqu'on sait que ces produits sont utilisés 1 à 4 fois par semaine.

 

Du phosphate dans les produits pour sol

 

Une composition toujours plus floue

Le rayon des produits ménagers est l’un des plus dangereux du supermarché.

Pourtant, aucune législation n’impose de déclarer l’ensemble de la formule. C’est d'ailleurs pour cela qu’il n’y a aucun YUKA des produits ménagers.

Pire encore : aujourd'hui, 100.000 substances chimiques sont autorisées sur le marché européen. Seules les substances produites après 1981 (soit moins de 10 % des substances commercialisées, environ 3 000 substances) ont été évaluées. On ne connaît presque rien sur les 100.000 substances commercialisés avant 1981...

 

 

Comment faire pour ne pas créer un énième produit pour sol ?

Vous l'aurez compris, les produits pour sols semblent avoir été oubliés par la vague d’innovation responsable que l’on voit depuis plusieurs années.

On est donc repartis aux origines des processus de création pour imaginer un produit responsable de bout en bout de la chaîne de production, du choix du format à celui aux composants, tout en choisissant avec soin nos partenaires, de la mise en paquet jusqu’à la livraison par la Poste.

 

On a tous de l'eau chez nous

La logique est simple : une production sans eau = zéro rejet d'effluents = pas de pollution des sols.

Mais sur ce point, on n'a strictement rien inventé.

Dans les années 1900, tous les nettoyants étaient en format poudre, et les actifs étaient ensuite dilués directement par les usagers.

Pourquoi alors être passé sur le format liquide ? On ne voit que deux raisons :

  1. Ça donne une sensation de quantité. En achetant un bidon de 2L, on se dit qu'on en a pour notre argent.
  2. Les packagings sont plus visibles en magasin. Et pour peu qu'on y ajoute des couleurs "naturelles"... C'est le jackpot assuré !

De notre côté, on est juste revenus à la base.

Notre produit pour sol est une dose en format poudre de 10 grammes. Quand un bidon de 2,5 litres fait 1 kilo pour trente lavages, on réalise le même nombre de lavages pour un poids de 300 grammes.

Qu'est-ce que ça change ? Nos produits nécessitent 20 fois moins de camions, donc une réduction drastique des émissions carbones liées à leur transport.

 

Un VRAI produit écologique.

Nos doses sol ont été certifiées par ECOCERT, qui est aujourd’hui le label le plus strict et contraignant sur le marché.

L'éco-certification nous permet de vous apporter les garanties suivantes :

  • L'interdiction d'utiliser des matières premières nocives : phosphates, EDTA, NTA, agents lavants 100% de synthèse, colorants synthétiques, perborate, azurants optiques ;
  • L'utilisation de matières premières d’origine naturelle : parfum, colorants, agents lavants, solvants, acides, savons ;
  • La composition d'un produit intégralement déclarée
  • Un pourcentage d’origine naturelle obligatoirement mentionné sur les emballages ;
  • Des produits non testés sur les animaux.

 

Un autre point important à nos yeux est la biodégradabilité du produit.

Elle a été mesurée par un organisme indépendant qui a évalué la concentration normale d’utilisation dans les eaux de rejet à J+1, +3 +14, +21 et enfin J+28. Outre la biodégradabilité, c’est également la rapidité de dégradation qui est étudiée.

Après test, 100% des ingrédients contenus dans nos doses sol se sont avérées être facilement biodégradables après 28 jours.

 

Adieu, plastique.

Grâce à son format concentré, notre produit pour sol permet de :

◾️ Réduire de plus de 98% la consommation de plastique des foyers en matière d’entretien ménager.

◾️ Vous livrez chez vous, directement dans votre boîte aux lettres.

Les doses sont expédiées dans un carton recyclé, recyclable, fabriqué en France et dont le format est adapté à la taille de votre commande, au centimètre près.

On a également intégré des ronds de comptage au fond de nos cartons pour aider les petites mains de l’ESAT à compter le bon nombre de doses lors du conditionnement !

 

 

 

Une transparence radicale.

Comme pour tous les autres produits de notre gamme, on a opté pour une transparence radicale.

◾️  Notre produit sol est élaboré selon des formules naturelles et biodégradables. La liste des ingrédients est affichée en toute transparence sur l’emballage.

◾️  On a fait le choix de n'utiliser que des éléments minéraux et végétaux. Côté ingrédients exclus, on a dit non aux colorants, conservateurs, EDTA et autres phosphorantes.

◾️  Le fait de concevoir ce produit sans substances controversées fait de lui un produit sûr et sain, non seulement pour l’environnement mais surtout pour celles et ceux qui les emploient.

 

Fini le surdosage

On voit 3 grands bénéfices de proposer un produit pour sol pré-dosé :

◾️ Ça limite les emballages ;

◾️ Ça limite les transports et notre empreinte carbone ;

◾️ Vous évitez le gaspillage et faites de vraies économies.


    Un produit universel

    Les industriels ont longtemps fait le maximum pour nous inciter à acheter plusieurs produits pour sol : Un produit pour parquets huilés, un autre pour sols stratifiés, un nettoyant chloré spécial terrasses, etc.

    En réalité, les tests de Que Choisir l’ont démontré, cette différenciation relève surtout de l’argument marketing.

    Le calcul est simple : Plus on segmente, plus on vend.

    Notre produit pour sol est universel. Il est efficace sur tous les types de sol, et contre toutes les taches.

     

    La face cachée de la fabrication de produits innovants en France

    Lorsqu'on est une petite marque, il n'est pas évident (pour ne pas dire impossible) de trouver des usines qui sachent faire de la qualité et qui acceptent de développer un produit innovant.

    On a envoyé notre cahier des charges à plusieurs usines vertes françaises. Seules trois d'entre elles nous ont répondu.

    ◾️ Après nous avoir ri au nez, la première usine nous a clairement expliqué que depuis 20 ans et pour des raisons commerciales (et uniquement commerciales), tous les fabricants s'étaient tournés vers le format liquide. Pour elle, le projet valait vraiment le coup. Mais, on cite,"La France n'est pas encore prête à accueillir ce genre d'innovations"

    ◾️ La seconde usine a clairement décelé le potentiel du produit, mais n'était pas du tout prête en recherche et développement.

    ◾️ La 3ème usine, avec qui on avait déjà eu la chance de travailler, a tout de suite saisi l'intérêt du projet.

     

    Laurence, qui nous a aidé à développer un produit pour sol innovant et 100% français

    Laurence, sans qui ce projet n'aurait pas pu voir le jour.

       

    Mais la réalité, c’est que Laurence n'a aucun intérêt financier à répondre à ce type d’initiatives responsables, pour le volume que cela représente.

    L'usine a d'ailleurs mis en lumière plusieurs contraintes, dû au caractère novateur du produit :

    ◾️  Comment compresser le produit dans un format aussi concentré ?

    ◾️  Comment assurer une bonne dilution ?

    ◾️  Puisque la dose est très concentrée, y mettre un parfum aussi fort que dans les offres classiques allait être compliqué,

    ◾️  Puisqu'il n'y a pas d'offres similaires, le projet allait nécessiter une tonne de tests pour trouver le bon dosage pour une formule efficace.

    Malgré les contraintes, le fait qu'on ait réussi à s'allier avec un laboratoire français nous a encore plus motivé à vous sensibiliser au maximum pour réussir à changer la donne et faire pression sur les industriels.

    C’est de cette façon qu’on réussira à imposer de nouvelles normes sur le marché, au bénéfice des consommateurs.

     

    Notre question légitime : Pourquoi personne en France ne commercialise de produits pour sols en poudre ? Ça vient peut-être des habitudes de marché (le format liquide est plus facile à vendre en magasin) ? Toujours est-il qu'on n'a pas la réponse. Et qu'on aimerait bien avoir votre avis dessus.


    Un produit créé PAR et POUR la communauté

    On n'est pas là pour créer un énième produit pour sol.

    Au lieu de ça, on préfère co-créer avec notre communauté aujourd’hui les produits d’entretien qu'elle sera fière d’utiliser demain.

    On a fait le choix d'intégrer la co-création à toutes les étapes de la conception de ce produit : choix des formules, des ingrédients, des senteurs…

    Chaque produit qu'on développe est envoyé à plusieurs membres de notre groupe Facebook, "la marque en-semble". 

    On ne lance la production que lorsque le produit atteint la note de 9/10. Sauf que ça n'a pas été le cas pour nos doses sol, qui ont obtenu une note moyenne de 7,6/10.

    Aoutch.

    Voici ce les retours de nos co-créateurs nous ont permis de déterminer :

    ◾️  Ce qui a vraiment collé, à l'unanimité;

    • Le format pré-dosé est parfait ;
    • Après utilisation, non sens de retourner au plastique ;
    • Très efficace sur la quasi-totalité des sols.

     

     

    ◾️ Les points d'amélioration :

    • 6 litres d'eau pour diluer une dose de 10 grammes, c'est beaucoup trop ;
    • (L'éternel débat) Le parfum n'est pas assez présent ;
    • Le produit laisse des traces sur certains types de sol, comme les parquets ;
    • Une couleur différente serait parfaite pour différencier la lessive du produit sol.

       

      Voici comment on a répondu à chaque point d'amélioration remonté par la communauté :

      ◾️ 6 litres d'eau pour la dilution, c'est beaucoup trop ⇒ On a réussi à passer à 4 litres d'eau ;

      ◾️ Le produit laisse des traces sur les parquets ⇒ On a modifié la formule en y ajoutant des agents anti-traces ;

      ◾️ Le parfum n'est pas assez présent ⇒ On a décidé de couper la poire en deux. Le parfum de la V2 est léger, mais présent ;

      ◾️ Une couleur différente pour différencier la lessive du produit sol ⇒ On ne voulait pas ajouter de colorants pour privilégier la certification ECOCERT.

       

       

      Ce produit pour sol n'est pas parfait.

      Ce produit n'est pas parfait. Seulement, c'est le mieux qu'on ait réussi à faire en conciliant un excellent rapport "qualité - impact environnemental - prix".

      1. Un prix facial élevé comparé à ce qu'on retrouve en GMS.

      Les pratiques des entreprises peuvent créer une certaine confusion et amener les consommateurs à s’interroger sur le prix "juste".

      Pour comparer les prix de deux produits pour sol, il faut tenir compte exclusivement du prix par utilisation et non du prix au litre.

      Notre produit pour sol revient à 0,43€ par lavage, contre 0,25€ pour les produits classiques.

      Néanmoins, ces propos sont à nuancer :

      ◾️ Bien que les produits pour sol en bidon soit en apparence moins chers, 76% des Français surdosent sans le savoir. Résultat, le prix par lavage peut atteindre jusqu'à 0,35cts !

      ◾️ On sait à quel point c’est frustrant de payer plus pour quelque chose que vous avez l'habitude d’avoir pour moins cher. Mais est-ce que ça vaut vraiment le coup de s'exposer à des produits chimiques et hautement toxiques pour économiser quelques euros ?

      2. Ce produit ne vous conviendra pas si vous êtes un amateur de parfums forts (qui sont, soit dit en passant, responsables de la pollution intérieure).

      3. Enfin, ce produit ne vous empêchera pas de faire le ménage....

       

      En bref.

      Le fait qu'on ait réussi à sortir cette innovation est la preuve que même avec peu de moyens, on peut quand même fabriquer un produit en France de bien meilleure qualité et avec impact environnemental plus réduit que ce qui se trouve sur le marché (même chez les mastodontes du marché de l'entretien!)

      Le chemin est encore long, on en a pleinement conscience.

      On est en apprentissage continu et on est preneurs de conseils et de toutes suggestions qui pourraient nous faire avancer.

      N'hésitez pas à nous faire vos retours après utilisation. Ce n'est que comme ça qu'on pourra réellement avancer.

       

       

      arrow Retour au blog