Comparateur couches : quelles sont les meilleures couches pour bébé ?

Avant de commencer...

Rejoignez 3569 grands curieux et découvrez nos astuces ménage qui changent la vie 🧼

Entre couches jetables, lavables, écologiques et hypoallergéniques, les parents ont du mal à se retrouver. En dehors de l’effet « fesses au sec », d’autres critères doivent être pris en compte pour trouver les modèles adaptés à votre bébé : composition, confort, taille, absorption…

Comment choisir les couches de votre bébé ?

La peau de bébé est particulièrement sensible aux facteurs extérieurs. Ce qui implique qu’il est primordial de choisir avec soin ses couches pour ne pas l’exposer à des dangers.

Les différents types de couches

Les fabricants proposent un large choix de couches répondant aux besoins de votre nourrisson :

  • Les couches classiques se déclinent en version jour et nuit ;
  • La couche culotte ou d’apprentissage est conseillée pour faciliter la transition vers l’apprentissage de la propreté, car elle s’enfile comme un slip ;
  • La couche de type maillot de bain est indiquée pour que votre petit bout puisse barboter dans la piscine en toute sérénité.

Couches jetables ou biodégradables : que choisir ?

Entre les couches jetables, lavables et écologiques, les parents ne savent plus où donner de la tête. Pour faire le tri, il est essentiel de vous pencher sur leurs caractéristiques. Les couches jetables séduisent par leur praticité. Elles se composent d’un matelas absorbant et d’un voile imperméable. Ces dernières années, leur composition a créé beaucoup de polémique, ce qui inquiète les parents. Voilà pourquoi des marques se sont spécialisées dans les couches jetables biodégradables. Elles affichent la même capacité d’absorption que les couches jetables classiques, mais sont composées de matières naturelles comme de la fibre de maïs non-OGM ou de la pulpe de bois.

Pourquoi de plus en plus de parents optent pour des couches lavables ?

Les parents sont aussi soucieux du bien-être de leur petit et de l’environnement. Nombreux sont ceux qui s’orientent alors vers les couches lavables du fait de leur aspect écologique. En effet, ce type de couche est réutilisable à souhait. Elle se compose d’un voile absorbant et d’une culotte imperméable. Son gros atout est sans nul doute son mode de production moins polluant. Par ailleurs, les couches lavables sont formulées sans produits chimiques. En outre, même si elles sont plus chères que les couches jetables à l’achat, elles sont plus économiques sur le long terme.

Les modèles de couches lavables pour nourrisson

Les couches lavables proposées aujourd’hui par les marques sont différentes de celles utilisées dans les années 70. Elles comprennent deux ou trois éléments :

  • Le voile absorbant, souvent en coton, en chanvre ou en bambou, qui est en contact direct avec la peau de bébé  ;
  • La culotte de protection, généralement en polyester enduit, est imperméable, et se ferme à l’aide de velcros adhésifs ;
  • Le voile jetable pour récupérer les selles.

Concernant la forme, les couches lavables se déclinent en 4 principaux modèles :

  • Les couches plates : elles sont formées par un simple rectangle de tissu plié et placé dans un couvre-couche imperméable. Il s’agit du modèle le plus accessible du marché, mais il présente des risques d’irritation, car les fesses de bébé sont directement en contact avec la partie absorbante.
  • Les couches préformées : ce type de couche ressemble à une couche-culotte, mais les fesses de votre petit ange restent néanmoins en contact direct avec le voile absorbant.
  • Les couches à poche : il est possible de glisser un coussinet absorbant à l’intérieur du couvre-couche imperméable pour que les fesses de votre nourrisson ne soient pas en contact direct avec la couche absorbante.
  • Les couches tout-en-un : elles ressemblent aux couches jetables, c’est-à-dire qu’elles sont composées d’un seul morceau, mais peuvent disposer d’un voile absorbant détachable.

Par ailleurs, il existe des couches à taille unique et des versions multitailles qui offrent un meilleur ajustement.

Comment les entretenir ?

Les couches lavables constituent une meilleure alternative pour réduire votre empreinte écologique tout en garantissant le bien-être de votre bébé. Cependant, gardez à l’esprit que leur entretien entraîne une hausse de votre consommation d’eau et d’électricité.

Les couches réutilisables doivent être lavées tous les 2 jours.

  • Pour des couches plates ou préformées, prévoyez 24 à 36 pièces et 6 à 10 couvre-couches pour ne pas vous retrouver à court ;
  • Pour les modèles à poche et les tout-en-un, comptez 12 à 16 couches.

Concernant l’entretien :

  • Limitez la température de lavage à 40, voire 60 °C ;
  • Faites tourner la machine à laver pleine afin d’économiser de l’eau et de l’électricité ;
  • Évitez l’usage de sèche-linge ;
  • Optez pour des lessives hypoallergéniques et écologiques qui sont plus respectueuses de la peau fragile de bébé.

couches écoresponsables la marque en moins

Découvrez les toutes nouvelles couches écoresponsables de la marque en moins 🐣 

Quelle marque de couche choisir ?

Étant donné que les couches sont en contact direct avec la peau de votre nourrisson, mieux vaut bien les choisir pour éviter les rougeurs et les allergies.

Les caractéristiques d’une bonne couche

La couche que vous devez choisir doit répondre à ces caractéristiques importantes :

  • Un pouvoir absorbant élevé : pour que vous n’ayez pas à changer votre bébé trop souvent ;
  • Une excellente capacité à garder les fesses au sec : la couche doit emprisonner l’humidité en évitant que les fesses du bébé soient en contact direct avec la portion absorbante ;
  • Prévient les fuites : cela dépend de la taille de la couche et de la morphologie de votre enfant.

Quelle taille choisir ?

La taille des couches ne dépend pas de l’âge de votre bébé, mais de sa morphologie. Voici quelques indications pour vous aider :

  • Taille 1 : de 2 à 5 kg (nouveau-né) ;
  • Taille 2 : entre 3 et 6 kg (naissance à 3-4 mois) ;
  • Taille 3 : de 4 à 9 kg (jusqu’à 10 mois) ;
  • Taille 4 : entre 7 et 18 kg (de 6 mois à 3 ans ou plus) ;
  • Taille 4+ : entre 9 à 20 kg ;
  • Taille 5 : de 11 à 25 kg.

Pour vous assurer que la taille de la couche est adaptée au poids et à la morphologie de votre bout d’chou, vérifiez qu’elle n’est pas trop serrée. L’élastique ne doit pas marquer sa peau. A contrario, la couche ne doit pas être trop lâche pour éviter les fuites. Il est important que votre bébé soit libre de ses mouvements. L’astuce consiste à glisser 2 doigts entre la couche et le ventre de votre petit pour vous assurer que la couche ne soit pas trop ajustée.

Vous avez remarqué que la couche commence à serrer votre bébé ou que les fuites sont récurrentes ? Cela veut dire qu’il grandit rapidement. Il est alors temps de passer à la taille supérieure. Votre nourrisson ne portera la couche taille 1 que quelques semaines seulement, à la sortie de la maternité.

Sachez qu’il existe des abonnements aux couches pour éviter de vous retrouver à court. Cette formule vous permet aussi de gagner du temps.

Quelles sont les couches les plus absorbantes ?

Le principal rôle des couches est de garder votre petit au sec et d’éviter les fuites. En matière d’absorption, tous les modèles ne se valent pas.

Les couches jetables se composent de plusieurs épaisseurs :

  • Le voile ou rembourrage absorbant fait à partir de fibres de bois et de SAP (polyacrylate de sodium) réputés pour leur capacité d’absorption exceptionnelle. Les cristaux transforment l’urine en gel, l’empêchant ainsi de se mélanger avec les selles, car cela pourrait irriter les fesses de votre bout d’chou.
  • Un textile non tissé qui est directement en contact avec les fesses du bébé pour lui garantir un bon niveau de confort.
  • Un voile imperméable pour éviter les fuites.

Pour les couches lavables, 4 fibres textiles sont généralement utilisées pour la zone absorbante, à savoir le coton, le bambou, le chanvre et les microfibres. La capacité d’absorption dépend du grammage du textile, soit de son poids au mètre carré.

Le confort

De sa naissance jusqu’à l’âge de la propreté, votre bébé devra porter des couches, de jour comme de nuit. Elles doivent donc être agréables à porter et ne pas le gêner dans ses mouvements. Pour ce faire, étudiez ces 3 points :

  • La douceur ;
  • L’élasticité de la taille ;
  • La capacité anti-fuite.
couches bébé la marque en moins

    Nouveau : découvrez les couches bébé jetables écoresponsables de la marque en moins

    Composition : les couches jetables sont-elles dangereuses ?

    Suite à l’alerte lancée par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), la Direction générale de la santé (DGS) et la Direction générale de la prévention des risques (DGPR), l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a entrepris une étude pour mettre en évidence les éventuels dangers des couches jetables.

    Le résultat de l’analyse de l’Anses

    L’Anses a testé plusieurs couches et mis en évidence le dépassement de seuil autorisé pour certaines substances chimiques soupçonnées d’être cancérigènes, perturbateurs endocriniens, allergènes ou irritantes. Les parfums volontairement ajoutés par certaines marques en font partie. Ils causeraient des dermatoses ou des allergies chez les tout-petits dont la peau est encore fragile. En dehors des parfums, cet établissement de santé a démontré la présence de dioxines, de furanes et de PCB. Ces molécules impacteraient la reproduction et le développement embryonnaire. Des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) et des traces de glyphosate ont aussi été retrouvés dans certaines couches à usage unique.

    Inquietés par les analyses de l’Anses, les parents se penchent davantage sur la composition des couches avant l’achat et traquent les substances indésirables. Sous la pression de cet établissement public à caractère administratif, les professionnels du secteur des couches ont pris des engagements relatifs à l’utilisation des substances jugées potentiellement dangereuses pour la santé de bébé. Certaines marques ont apporté des améliorations notables dans la formulation de leurs couches et sont plus transparentes concernant les composants.

    Que recommande l’Anses ?

    L’Anses ne déconseille pas aux parents de ne plus utiliser de couches jetables. Par contre, elle invite à mieux évaluer la composition des couches pour détecter l’usage des composants chimiques dangereux. Cette recommandation est aussi valable pour les produits ménagers tels que la lessive pour bébé. Selon les avis des consommateurs, les couches testées dermatologiquement ou bénéficiant du label Oeko-Tex sont à privilégier.

    Avis : les couches jetables écologiques ou bio sont-elles moins toxiques ?

    Suite à l’analyse alarmante menée par l’Anses en 2019, les professionnels du secteur des couches ont fait des efforts notables pour écarter les risques réels pour la santé de bébé. Certains proposent des couches jetables bio ou écologiques qui constituent une alternative intéressante pour les parents. Elles prennent en compte les recommandations sanitaires de l’Anses concernant la limitation ou l’abolition des produits chimiques.

    Voici les avantages des couches jetables écologiques :

    • Elles sont conçues à partir de matières renouvelables ;
    • Elles sont exemptes de composants jugés cancérigènes, perturbateurs endocriniens ou allergènes ;
    • Elles contiennent des composants naturels ;
    • Les paquets sont biodégradables.

    La couche hypoallergénique : est-elle la plus saine ?

    Pour garder les fesses de votre bébé bien au sec et écarter les risques d’érythème fessier, la couche hypoallergénique constitue la meilleure solution. Elle a été conçue pour réduire les risques d’allergies en excluant en premier lieu les parfums qui sont allergènes. Par ailleurs, ce type de couche limite l’usage de composants toxiques et potentiellement irritants pour la peau sensible des tout-petits. Ainsi, les risques de développer des rougeurs sont écartés. Les agents chimiques, tels que les pesticides, sont aussi tenus à l’écart. Les couches hypoallergéniques vraiment respectueuses de l’environnement se composent de matières premières écologiques et naturelles, comme le coton issu de l’agriculture biologique. Le petit inconvénient est que ce type de couche revient plus cher à l’achat.

    Érythème fessier : que faire ?

    Que votre bébé porte des couches lavables, jetables ou hypoallergéniques, il peut souffrir d’érythème fessier à un moment donné. Ses fesses sont souvent en contact avec l’humidité. Cela peut occasionner le développement de bactéries. Par ailleurs, la couche frotte directement la peau sensible de bébé. Pour éviter les éruptions cutanées dues au port de couches, voici quelques bons réflexes à adopter :

    • Changez votre bébé dès que sa couche se salit. Il est important de garder ses fesses sèches et propres.
    • Utilisez des lingettes hypoallergéniques pour nettoyer sa peau.
    • Appliquez une crème adaptée pour protéger sa peau.

    Si, malgré vos précautions, l’érythème fessier ne se résorbe pas dans les 3 jours ou qu’il empire, consultez votre pédiatre ou votre médecin.  

    Rejoignez nous.

    Rejoignez 3569 grands curieux et retrouvez nos meilleurs conseils pour apprendre à mieux vivre chez soi.

    Rangez une seule fois, pour toujours.

    Christine Tessier
    Coach en rangement certifiée Marie Kondo
    Christine Tessier, coach en rangement certifiée Marie Kondo, vous dévoile sa méthode pas-à-pas pour vivre dans un intérieur ordonné. Cette Masterclass va bien au-delà du rangement, puisqu'elle vous aidera à faire le tri dans vos affaires, trouver une place pour chaque objet qui vous est cher et vous faire gagner un temps précieux au quotidien.
    40€ - contenu offert — pour toujours — par la marque en moins.